Education et sensibilisation

© CD29 - F. Betermin

Mieux appréhender notre environnement.

Le Finistère possède un patrimoine naturel et une biodiversité remarquables. L’activité humaine s’y traduit par une empreinte plus ou moins forte sur les milieux et les espèces. Dans le but d’en réduire l’impact, l’information et la compréhension des enjeux environnementaux sont des priorités majeures.

Un centre de documentation sur l’environnement

Le centre de documentation sur l’environnement est un  centre de ressources qui rassemble une documentation variée (3200 ouvrages et documents papier, 80 titres de périodiques, 1500 sites internet référencés) pour vous permettre de mieux appréhender les enjeux environnementaux et les politiques publiques menées.

Ouvert à tous (enseignants, étudiants, particuliers), le centre vous accueille tous les après-midis, du lundi au vendredi, de 13h30 à 17h30, et sur rendez-vous le matin.

Des animations d’éducation à l’environnement

Depuis 1999, le Conseil départemental met en place des partenariats avec des structures d’intérêt départemental pour développer des actions d’information et de sensibilisation à l’environnement pour les scolaires, les jeunes et le grand public.
Celles-ci portent sur le domaine de l’environnement et du développement durable en général : la découverte des milieux naturels mais également la sensibilisation aux conséquences de nos comportements sur la qualité de l’eau, la biodiversité, la gestion des déchets ou la maîtrise de la consommation d’énergie.

L’éducation à l’environnement dans les collèges

Les animations des partenaires de l’environnement sensibilisent chaque année environ 30% des effectifs scolaires, soit entre 7 à 9 000 collégiens (soit 1 sur 5) pour un total de quelques 6 000 journées d'animation sur des thèmes très variés allant de la biodiversité à la pollution de l’air.

Pour cela, le Département du Finistère et le Réseau d'éducation à l'environnement en Bretagne (REEB) travaillent en partenariat avec l'Éducation nationale et la Direction de l'enseignement catholique de Bretagne.

L'éducation à l'environnement est transversale et touche aussi bien la biodiversité, les déchets, le climat, etc. C'est pourquoi elle doit s'inscrire tout au long de la scolarité et dépasser les disciplines. Un projet d'EEDD permet la complémentarité avec les enseignements et les disciplines associées (sciences et vie de la terre, mathématiques, français, histoire-géographie, TICE,  etc.).

L'approche parcours proposée par l’Education nationale entend aussi favoriser des projets plus longs (plusieurs fois dans l'année, sur une voire plusieurs années scolaires) et plutôt de classes, d'établissements. Parce que l'écocitoyenneté demande du temps, du vivre ensemble. Elle souligne l'importance d'une éducation qui ne soit pas hors-sol mais ancrée dans son territoire.

Faire intervenir une structure d'éducation à l'environnement, c'est favoriser le fait de sortir les élèves dehors, de permettre une éducation par et dans l'environnement, par un éducateur qui connait le territoire et les interactions qui s'y produisent. Sortir, c'est favoriser la connexion à la nature, lien qui s'étiole dans notre société moderne comme le démontre le Plan régional breton « Eduquer à et dans la nature ».

Vous souhaitez développer un projet dans un collège, retrouvez toutes les informations utiles en consultant le Guide de l'EEDD dans les collèges en Finistère :
http://www.reeb.asso.fr/spip.php?page=article&id_article=666

Sur le même sujet

  • Générer en PDF
  • Suggérer
Aller en haut