Focus sur le sport au féminin en Finistère

Landerneau Bretagne Basket © Gilbert Goachet

Développer et valoriser la pratique

L’Eurocup Women 20/21, une compétition de basket entièrement féminine rassemblant des équipes de tout l’Europe, s’est jouée cette année à Landerneau fin janvier . L’occasion de rappeler les valeurs fondamentales du sport au féminin, et la politique départementale mise en place sur le sujet depuis plusieurs années.

Dans le Finistère, 38% des personnes licenciées dans les fédérations sportives sont des femmes. Sur 76 comités départementaux sportifs finistériens, on compte 64 présidents et seulement 12 présidentes. Il était donc nécessaire de sensibiliser sur la place des femmes dans le sport, concernant tant leur accès à la pratique du sport, la valorisation de leur pratique, qu’au niveau de leur place dans les instances dirigeantes.

En  2018, le Conseil départemental a décidé de travailler à de nouveaux dispositifs spécifiques adaptés à la promotion du sport féminin en lien avec son projet emblématique « Egalité femmes/hommes ».

De nouvelles orientations ont été votées, comprenant différentes actions, permettant à la fois de valoriser la pratique sportive féminine déjà existante, mais aussi et surtout de soutenir de nouvelles actions encourageant le développement de cette pratique.

Toutes les études le démontrent (malgré quelques exceptions) : les clubs, notamment ceux qui rayonnent en régions et au-delà, et dont l’équipe fanion attire de nombreux spectateurs, sont bien plus fortement soutenus par les partenaires privés et le mécénat dès lors qu’il s’agit de sport masculin.

Si les collectivités se désengageaient du soutien aux clubs féminins, ceux-ci, partout sur le territoire, seraient en danger. L’intervention de la puissance publique s’avère à ce jour essentielle pour pallier cette inégalité constatée.

Quatre actions ont été proposées, permettant de répondre, concrètement et au plus près des territoires, à cet enjeu de l’égalité réelle femmes/hommes par le sport :

  • Une matinée de réflexion (table ronde), le 19 mai 2018  dédiée à la question de l’égalité femmes / hommes dans le sport, avec le concours du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), du Comité départemental olympique et sportif (CDOS) et de l’Université de Bretagne occidentale (UBO) ;
  • Un appel à projets lancé en 2020 pour permettre à tous les clubs du département de mener des actions propres à développer le nombre de pratiquantes féminines ; 66 projets ont été proposés sur le territoire.
  • Des conventions avec des clubs « locomotives » de la pratique sportive féminine en Finistère comme le Landerneau Club Basket, ou le Quimper volley 29.
  • Un fonds dédié à la pratique sportive dans les collèges, en lien avec l’UNSS (Union nationale su sport scolaire) et l’UGSEL (Union générale sportive de l’enseignement libre) et une recherche action menée par la filière STAPS de l’UBO (Université de Bretagne Occidentale) et le Labers (Laboratoire d’Études et de Recherche en Sociologie), pour identifier des actions prioritaires qui pourraient être accompagnées par un tel fonds et qui permettraient de :
    • Prendre en compte les difficultés spécifiques des jeunes filles au regard du phénomène de décrochage massif vis-à-vis du sport pendant les années collège,
    • Encourager la pratique sportive dans les collèges finistériens

Des enjeux essentiels à l’aube des Jeux Olympiques Paris 2024 qui seront les premiers Jeux strictement paritaires de l’Histoire. Parmi les 10 500 athlètes qualifiés, il y aura autant de femmes que d'hommes.

En vidéo : le sport au féminin en Finistère

Ressources

Le sport au féminin à l’heure de Paris 2024 :

Informations complémentaires

Contact(s)

Conseil départemental du Finistère
Direction de la culture, des patrimoines et du sport

Cécile Ménard
Responsable Mission Sports
02.98.76.22.33

  • Générer en PDF
  • Suggérer