Gestion différenciée - Du blé noir à la cité administrative de Ty-Nay à Quimper

Un cas ingénieux de gestion différenciée d’un espace public départemental faisant appel au blé noir : la cité administrative de Ty-Nay (Kerfeunteun, Quimper)

En 2017, le service chargé de l’entretien des espaces verts du Conseil départemental a mis en œuvre une gestion différenciée sur le site de Ty-Nay (Kerfeunteun).

La décision de promouvoir une telle gestion fait suite au constat renouvelé chaque année aux beaux jours de l’occupation abusive des surfaces en herbe de la cité administrative de Quimper. Il s’agissait de passer du « tout en herbe rase », qui favorisait cet accaparement de l’espace public, à la mise en place, dans les zones convoitées, d’une culture à croissance estivale menée de façon écologique.

Compte tenu des contraintes locales liées au sol, au climat et à l’environnement urbain, le choix s’est porté sur le blé noir, plante mellifère (plante produisant de bonnes quantités de nectar et de pollen de bonne qualité) ; la présence de ruches sur le toit du restaurant administratif de Ty-Nay ajoutait de l’intérêt au choix de cette culture jadis traditionnelle de notre Bretagne occidentale.

Les travaux

Pendant l’hiver, 1,75 hectares de pelouse dégradée ont été travaillés à la déchaumeuse à disques (« cover-crop »), type de charrue permettant d’intervenir à faible profondeur sur sol tassé et pierreux et d’enfouir le couvert végétal existant. La machine a soigneusement évité les arbres qui émaillent le site ; son action a accessoirement permis d’éliminer un certain nombre de reines de frelons asiatiques infestant les lieux.

 

Blé noir à Ty Nay, travail du sol © Jacques QUINIOU

  

Un semis de blé noir a été opéré avec succès au printemps 

Semis de blé noir © Jacques QUINIOU

 

Une fois en fleur, le blé noir a attiré de nombreuses abeilles butineuses

© Jacques QUINIOU

 

Allait-on se contenter d’utiliser le blé noir comme couvre sol et engrais vert ? Il a été convenu d’aller plus loin, de récolter le blé noir de Ty-Nay en début d’automne et de le transformer en farine. Après recherche de prestataires potentiels (avec l’aide de la Chambre d’agriculture), il est décidé que l’ESAT Ateliers de Cornouaille , titulaire du marché entretien des espaces verts allait passer une convention de prestation à titre gracieux avec la société ETA Kerveillant pour procéder au moissonnage de la parcelle. Le prestataire allait renoncer à toute rétribution ou dédommagement financière tant de la part de l’ESAT Ateliers de Cornouaille que de la part du Conseil départemental du Finistère. En contrepartie de cette prestation de moisson la société ETA Kerveillant allait conserver la totalité du blé noir récolté mais fournirait quelques kilogrammes de farine au Département.

La moisson a eu lieu au mois d’octobre. Sur l’ensemble de la parcelle, la récolte a produit plus d’une tonne de blé noir.

Moisson du blé noir © Jacques QUINIOU

  

« Part des oiseaux », les parties non moissonnées autour des arbres ont été laissées en place.

Le bilan et l’avenir

L’irruption planifiée de la nature en ville a conduit à joindre l’utile à l’agréable.

L’objectif initial visant à dissuader l’occupation intempestive du site à la belle saison a été totalement atteint. De plus, les usagers et les résidents de la cité administrative ont unanimement apprécié le cadre inattendu créé par les parcelles fleuries animées par le travail incessant des butineuses. L’opération a permis la production de farine de blé noir et d’un miel succulent. Le sol a été régénéré par la présence d’un engrais vert. Voilà donc un exemple réussi de développement durable.

Face à ce succès, il est prévu de poursuivre la mise en œuvre de ce type de gestion différenciée originale à l’occasion du nouveau marché 2018 /2021 d’entretien des espaces verts des propriétés du Conseil Départemental du Finistère.

L’alternance des cultures limite le risque de propagation des parasites conservés dans le sol sans avoir recours aux produits phytosanitaires. C’est pourquoi, en 2018, il est prévu de rééditer l’opération, mais cette fois avec du tournesol, autre excellente plante mellifère. Préparez-vous, les abeilles !

 

Les informations et les photos ont été fournies par M. Jacques QUINIOU, chargé du projet à la Direction des Bâtiments et des Services Généraux du Département du Finistère.

Informations complémentaires

  • Générer en PDF
  • Suggérer
Aller en haut