Le Département du Finistère, l’Etat et la métropole de Brest unis pour la lutte contre la pauvreté

© CD29 - F. Betermin

Renforcer les politiques de prévention et d’accompagnement

Avec la crise sanitaire actuelle, la précarité des français s’est accentuée. Lundi dernier, la présidente du Conseil Départemental du Finistère, Nathalie Sarrabezolles, le préfet Philippe Mahé et le maire de Brest Métropole, François Cuillandre, ont signé une convention de lutte contre la pauvreté.

Le montant des projets figurant au contrat atteint près de 3 millions d’euros. 2,5 millions d’euros sont financés par le département et l’Etat et 400 000 euros par la métropole brestoise.

Le renouvellement de cette convention créée en 2019 permet de soutenir des dispositifs complémentaires aux actions déjà menées par les structures. Pour mieux répondre aux besoins de la population et être en phase avec la réalité des territoires, le contrat a été élargi pour valoriser de nouvelles initiatives départementales.

Elles s’élèvent à un total de 885 864 euros :

  • 50 240 € pour le déploiement de l'expérimentation petits pas/grands pas,
  • 50 200,02 € pour les actions de coordination « précarité alimentaire »,
  • 370 000 € pour le déploiement d'actions pour l'insertion/l'inclusion des personnes en situation de handicap ou présentant des problèmes de santé,
  • 35 000 € pour le déploiement de l'outil « simulateur des droits »,
  • 130 000 € pour l’adaptation de l'offre d'accompagnement des constructeurs de parcours,
  • 115 000 € pour l’insertion par l'accès aux loisirs et au sport : action nautisme pour tous,
  • 45 000 € pour la prévention de l'expulsion des familles de leur logement,
  • 90 424 € pour la plateforme pour l'insertion des jeunes.

De plus, dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et pour faire face à la crise sanitaire, Brest Métropole prévoit six principales actions :

  • L’étude en besoin de logements des jeunes;
  • Le renforcement du fonds d’aide aux jeunes;
  • L’appui à la création d’une entreprise d’insertion de travail indépendant;
  • L’appui aux chantiers éducatifs pour les jeunes;
  • L’appui aux moyens de la prévention spécialisée;
  • Le soutien au dispositif orchestre DEMOS.

Ces actions départementales mises en oeuvre très prochainement aideront les finistériens et finistériennes dans ces domaines importants de la vie économique et sociale.

Sur le même sujet

Informations complémentaires

  • Générer en PDF
  • Suggérer