Octobre rose - Prévention et dépistage des cancers du sein

© Shutterstock

Ensemble, luttons contre le cancer du sein.

Chaque année en octobre, la campagne de lutte contre le cancer du sein permet de sensibiliser le grand public au dépistage de cette maladie, première cause de mortalité par cancer chez les femmes. De nombreuses initiatives locales sont organisées à travers tout le territoire pour informer, sensibiliser et récolter des fonds au profit de la recherche médicale et scientifique.

Prévention et dépistage des cancers du sein

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme en France avec 59 000 nouveaux cas chaque année. Il constitue également la principale cause de mortalité par cancer chez les femmes (plus de 12 000 décès par an). Pourtant, chaque femme peut agir pour réduire son risque de cancer du sein, grâce à la prévention et au dépistage.

Le dépistage du cancer du sein : à quoi ça sert ?

Près de 80% des cancers du sein se développent après 50 ans. Savoir que le dépistage du cancer du sein est recommandé tous les deux ans à partir de 50 ans, c'est pouvoir agir.

La mammographie : mal ou pas mal ?

La mammographie peut être désagréable, voire douloureuse, mais c’est très bref. Savoir que le dépistage du cancer du sein est recommandé tous les deux ans à partir de 50 ans, c'est pouvoir agir.

Le résultat du dépistage du cancer du sein : tout de suite ou plus tard ?

Tout de suite, un premier résultat, et, par sécurité, dans les deux semaines, un second radiologue vérifie. Dans 9 cas sur 10, on est rassurée. Savoir que le dépistage du cancer du sein est recommandé tous les deux ans à partir de 50 ans, c'est pouvoir agir.

Le dépistage du cancer du sein : risque Zéro ou pas ?

Le diagnostic d’un cancer du sein à un stade précoce, avant tout symptôme, permet d’être vivante 5 ans après, pour 99 femmes sur 100. Savoir que le dépistage du cancer du sein est recommandé tous les deux ans à partir de 50 ans, c'est pouvoir agir.

Le dépistage du cancer du sein : j’y vais ou j’y vais pas ?

Le diagnostic d’un cancer du sein à un stade précoce, avant tout symptôme, permet d’être vivante 5 ans après, pour 99 femmes sur 100. Savoir que le dépistage du cancer du sein est recommandé tous les deux ans à partir de 50 ans, c'est pouvoir agir.

Des réponses à une question que beaucoup de femmes se posent : n'hésitez pas à les partager !

Informations complémentaires

  • Générer en PDF
  • Suggérer