Pêche en Cornouaille : bilan 2019 et projets pour 2020

Retour côtier au port du Guilvinec. Retour côtier au port du Guilvinec. © CD29 - B. Galeron

Les chiffres de l'activité et le point sur la modernisation des criées du Guilvinec et Concarneau.

Avec ses 7 ports de pêche, dont 6 dotés de criées, le complexe portuaire cornouaillais a un rôle majeur dans l’aménagement et le développement du territoire.

Les ports de pêche du syndicat mixte « Pêche et Plaisance de Cornouaille » dessinent le contour du territoire leader en pêche fraîche. Avec près de 49 000 tonnes de poissons débarqués et vendus en 2019, ils font de la Cornouaille la première place de pêche fraîche française, soit 1/5 de la pêche nationale et 40 % de la pêche bretonne.

Bilan 2019 des ports de pêche de Cornouaille

  • 35 404 tonnes pour une valeur de 116,3 millions d’euros vendues en criée (-6,65%)
  • 13 384 tonnes pour une valeur de 24,6 millions d’euros vendues en hors criée (-4,3%)
  • Soit un total de 48 788 tonnes débarquées dans les ports de pêche de Cornouaille (-4%), et une valeur totale de  140,9 millions d’euros (-3,7%).

Les principales causes de cette baisse sont :

  • une baisse de la production sur les principales espèces (lotte – 961 t, églefin – 394 t, anchois – 414 t),
  • des arrêts techniques importants,
  • une météo défavorable,
  • et l'annulation de la campagne de coquille Saint-Jacques aux Glénan.

Pour aller plus loin :

Modernisation des criées de Concarneau et du Guilvinec

Les criées sont un maillon essentiel entre l’amont et l’aval. Centres de services, elles assurent les fonctions de débarquement, tri, vente aux enchères et expédition des produits.

Les criées de Cornouaille ont depuis plusieurs années développé entre elles la mutualisation des services (logistique, fourniture de glace, suivi technique…), le développement de la vente à distance, la montée en puissance de la cellule commerciale afin d’assurer un approvisionnement suffisant pour les pôles de mareyage. La modernisation et la restructuration des criées de Concarneau et du Guilvinec représentent donc un enjeu fort pour le territoire.

20M€ d'investissement sont prévus pour moderniser les criées de Concarneau et du Guilvinec.

Depuis le 1er janvier 2018, le Syndicat mixte des ports de pêche-plaisance de Cornouaille assure la compétence « port de pêche » suite au transfert de compétence du Conseil départemental du Finistère et de la Région Bretagne pour le port régional de Concarneau. La Chambre de Commerce et d'Industrie métropolitaine Bretagne Ouest (CCIMBO), concessionnaire du Syndicat mixte, gère les équipements des sites portuaires.

Pour aller plus loin :

Concarneau

Vente à la criée à Concarneau. (Agrandir l'image). Vente à la criée à Concarneau. - © CD29 - B. Galeron

Actuellement, la criée du port régional dispose de  15 000 m² au sol et d’une surface utile de 30 000 m² sur lesquels 23 000 m² sont utilisés.

Après une perte importante de ses navires hauturiers en 20 ans, la criée de Concarneau est devenue une criée de pêche côtière donc les installations sont à adapter.

La CCIMBO portera les travaux liés au process, permettant :

  • le renforcement de la production de froid et le changement de technologie, le glaçage automatisé bac par bac, et gagner ainsi en qualité pour le poisson,
  • l’amélioration du process de préparation du poisson, de pesée et de vente de la pêche côtière, avec l’objectif de faciliter le travail des professionnels et des salariés.

Le Syndicat mixte portera les travaux liés à l’adaptation du gros œuvre, comprenant les travaux suivants :

  • réfection des sols,
  • confortement éventuel des structures,
  • création d’une gare d’expédition des bacs,
  • redistribution des espaces,
  • création de box d’armement sous criée,
  • création d’une zone d’expédition bolinche,
  • réaménagement des voiries extérieures,
  • réfection des étanchéités et toitures,
  • ravalement des façades,
  • maîtrise d’oeuvre, études, contrôles...

Coût total des travaux : 12,5 M€ HT.

Financement prévisionnel :

  • Syndicat mixte : 3 M€.
  • Région Bretagne : 6,9 M€ (dont 5 M€ liés aux conditions de transfert du port de Concarneau du Département à la Région).
  • CCIMBO : 0,8 M€.
  • Europe (FEAMP) : 1,58 M€.
  • Etat : 0,26 M€.

Début du chantier : avril 2020.

Plus d'infos sur le site web du Syndicat mixte des ports de pêche-plaisance de Cornouaille

Le Guilvinec

Vente à la criée au Guilvinec. (Agrandir l'image). Vente à la criée au Guilvinec. - © CD29 - B. Galeron

La criée du Guilvinec nécessite des travaux importants pour mettre à niveau les bâtiments et moderniser les process d’exploitation.

La CCIMBO portera les travaux liés aux process, permettant :

  • le renforcement de la production de froid avec un changement de technologie, le glaçage automatisé bac par bac, l’isolation des zones de travail avec un objectif d’améliorer la chaîne du froid et gagner ainsi en qualité pour le poisson,
  • l’amélioration du process de tri, de pesée et de vente de la pêche hauturière et de la pêche côtière, avec l’objectif de faciliter le travail des professionnels et des salariés et de gagner du temps dans le processus de commercialisation du poisson.

Cette nécessité de gain de temps a également amené la CCIMBO à demander au Syndicat Mixte de moderniser la gare de marée du Guilvinec pour faciliter les manutentions de réception et les départs de produits. La part de poisson traité « par la route » n’a cessé d’augmenter ces dernières années, avec une augmentation du flux de camions.

Le Syndicat mixte portera les travaux liés à l’adaptation du gros œuvre :

  • construction d’une extension à l’ouest de la criée,
  • confortement des structures,
  • démolition et petits aménagements dans la halle à marée,
  • construction de quais de chargement poids lourds et fourgons,
  • réfection toitures – étanchéités toitures / terrasses – réparation mur côté criée – ravalement des façades,
  • maîtrise d’oeuvre, études, contrôles…

Coût des travaux : 10 M€.

Financement prévisionnel :

  • Syndicat mixte : 3,4 M€.
  • Région Bretagne : 2,35 M€.
  • CCIMBO : 1,06 M€ M€.
  • Europe (FEAMP) : 2,83 M€.
  • Etat : 0,47 M€.

Début du chantier : 2020.

Plus d'infos sur le site web du Syndicat mixte des ports de pêche-plaisance de Cornouaille

Informations complémentaires

Contact(s)

Syndicat mixte des ports de pêche-plaisance de Cornouaille
5 quai Henri-Maurice Bénard - 29120 Pont-l'Abbé
02.98.82.84.00

  • Générer en PDF
  • Suggérer
Aller en haut