Recherche, formation supérieure : une offre de haut niveau en Finistère

© Conseil départemental du Finistère

Développement universitaire et scientifique du Finistère.

Le Finistère accueille près de 29 000 étudiant.e.s, 2 universités d’envergure nationale, des grandes écoles, plusieurs centres de recherches, des pôles d’excellence. Ces acteurs participent à l’attractivité et à l’aménagement du territoire. Ils favorisent l’innovation, l’ancrage de nouvelles compétences, et l’ouverture au monde.

Schéma départemental de développement universitaire et scientifique (SDDUS)

Engagement du projet départemental, et conformément aux dispositions de la loi NOTRe, un schéma départemental de développement universitaire et scientifique (SDDUS) a été élaboré et voté en janvier 2017. Par ce document-cadre, le Département s’engage à garantir, à son échelle, une offre de recherche et de formations supérieures de haut niveau sur le territoire via le soutien aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche.
 
Ce schéma sera décliné en 2017 sous la forme d’un programme d’actions jusqu’en 2021. En attendant la réalisation de cette étape, le Conseil départemental a décidé de proroger d’une année supplémentaire les conventions partenariales signées avec certains établissements d’enseignement supérieur et de recherche prenant fin au 31 décembre 2016 ou courant 2017. Cela concerne l’Université de Bretagne Occidentale (UBO), le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) avec la Station biologique de Roscoff, l’Ecole européenne supérieure d’art de Bretagne (EESAB) et ses 2 sites de Brest et de Quimper, la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Quimper Cornouaille concernant le fonctionnement de la formation « Commerce international Europe-Asie » ISUGA.

Les orientations du schéma

  • Être un acteur structurant dans l’organisation de l’enseignement supérieur et de la recherche et, en particulier, renforcer nos capacités de concertation et de coordination au niveau départemental.
  • Développer les échanges et partenariats entre le Département et les établissements d’enseignement supérieur et de recherche finistériens.
  • Mettre en place des actions et dispositifs de soutien, en co-construction avec l’État et les autres collectivités locales infra-départementales et régionale pour :
    • Maintenir et développer sur le territoire une offre de formations supérieures de qualité, attractive, répondant aux attentes des jeunes finistériens et en cohérence avec les besoins des acteurs socio-économiques.
    • Favoriser les conditions de réussite des étudiants, de leur orientation à leur insertion professionnelle, en passant par la vie étudiante.
    • Développer les pôles d’excellence de formation et de recherche présents sur le territoire et en devenir, facteurs d’attractivité au niveau national et international.

L’enseignement supérieur et la recherche en Finistère en quelques chiffres :

  • 92,8 % de taux de réussite au baccalauréat en 2015 (le Finistère, 1er département français),
  • 29 000 étudiants,
  • plus de 130 spécialités de licence et master offertes par l’Université de Bretagne Occidentale (UBO),
  • 10 % d’étudiants étrangers,
  • 1 600 chercheurs du secteur public,
  • 25 % des effectifs nationaux de la recherche publique dans le domaine maritime,
  • 1 pôle de compétitivité à vocation mondiale,
  • 430 000 visiteurs par an à Océanopolis.

Informations complémentaires

Contact(s)

Conseil départemental du Finistère
Direction du développement économique et international
Service d’appui à l’économie et à l’emploi

32 boulevard Dupleix
CS 29029 – 29196 Quimper Cedex

Tél. 02 98 76 20 20
Courriel :

  • Générer en PDF
  • Suggérer
Aller en haut