Résultats de qualité d’eau en Finistère

Les cahiers de la Misen N°20

Le Conseil départemental partenaire de la présentation des résultats de qualité d'eau en Finistère.

Depuis vingt ans, une information annuelle des Finistériens par les services de l’Etat, au travers du cahier de la MISEN présente, à travers seize fiches cartographiques, un bilan de la qualité des cours d’eau et des estuaires finistériens et des indicateurs de biodiversité. Les résultats présentés dans le cahier sont établis à partir des différents réseaux de surveillance des services de l'État et de ses établissements publics, du Conseil départemental du Finistère et des structures locales de gestion intégrée de l’eau.

Cette année, le cahier a été co-élaboré avec les services du Conseil départemental du Finistère qui ont assuré la mise à jour des quatre premières fiches consacrées à la qualité des eaux superficielles.

La participation du Conseil départemental du Finistère à ce cahier de la MISEN valorise son engagement en matière de suivi de la qualité des cours d’eau finistériens. Chaque année, le Conseil départemental investit ainsi plus de 150 000 € pour suivre 21 stations de mesures. Les prélèvements et les analyses des stations sont assurés par le laboratoire public régional LABOCEA.

L’apport de cette nouvelle coopération Etat-Conseil départemental se traduit concrètement par une hausse du nombre de stations de mesures prises en compte dans la présentation aux finistériens des résultats de qualité des eaux. Le nombre de stations prises en compte passe ainsi de 22 à 50 entre l’édition 2016 du cahier de la MISEN et l’édition 2017. Cela permet de disposer d’une image plus complète et plus réaliste des résultats de la qualité de l’eau sur l’ensemble du Finistère.

La politique menée par le Conseil départemental en matière de surveillance de la qualité de l’eau permet d’ailleurs de disposer d’un indice de confiance particulièrement élevé dans l’évaluation de l’état des cours d’eau. Ainsi, en Finistère, 83 % d’entre eux disposent d’un indice de confiance élevé contre 78 % à l’échelle régionale et 66 % à l’échelle du bassin Loire-Bretagne. 

Résultats de 2016 : les faits marquants

L’édition 2017 du cahier de la MISEN confirme la baisse des concentrations en nitrates des cours d’eau constatée depuis plus de cinq ans. Depuis 2010, les concentrations moyennes en nitrates ont chuté de 7 mg/L et atteignent aujourd’hui 34 mg/L. Cette baisse met en valeur les changements de pratiques des agriculteurs et des collectivités appuyés par des politiques publiques réglementaires et incitatives.

En revanche, on ne note pas d’évolution particulière de la présence des pesticides dans les cours d’eau car si certaines molécules sont moins fréquemment détectées, la contamination des cours d’eau reste générale. La molécule la plus présente reste incontestablement le glyphosate et son produit de dégradation l’AMPA, matière active utilisée par les agriculteurs, les collectivités et les particuliers.

Le lecteur découvrira également les bilans de la qualité bactériologique des zones conchylicoles, de pêche à pied de loisir et de baignade ainsi que des bilans d’avancement sur les opérations d’aménagement des ouvrages faisant obstacle à la remontée des poissons migrateurs.

Le cahier se termine par une présentation des contrôles et de leurs effets réalisées par l’administration en matière de police de l’eau et de l’environnement.

> Plus d'infos sur http://www.finistere.gouv.fr/Actualites/Qualite-de-l-eau-dans-le-departement-Presentation-du-cahier-de-la-MISEN-2017

Sur le même sujet

Informations complémentaires

  • Générer en PDF
  • Suggérer
Aller en haut