Les orientations budgétaires pour 2020

Maison du Département du Finistère © CD29 - F. Betermin

Le budget du Département pour le Finistère.

Le débat d’orientations budgétaires est un exercice habituel dans les deux mois qui précèdent le vote du budget d’une collectivité.

Etat des lieux

Le débat de cette année s’inscrit dans un contexte de relations tendues entre les départements de France et l’Etat. Notamment du fait du transfert de la part départementale de la Taxe foncière au bloc communal. La perte sera compensée mais clairement cela marque la fin de l’autonomie fiscale du Département.

Lors du congrès de Bourges en octobre dernier, l’association des départements de France a adopté une motion à l’unanimité (moins une voix) dénonçant cette réforme et cette manière de faire de l’Etat.

En 2019, les contraintes du pacte financier de l’Etat devraient être respectées, témoignant d’une maîtrise des dépenses de Fonctionnement par le Département du Finistère.
Cette maîtrise associée à la bonne dynamique des DMTO a permis de limiter l’emprunt permettant en 2019 de désendetter la collectivité.

Les recettes prévisionnelles en 2020

A ce jour, les recettes réelles de fonctionnement 2020 sont évaluées à 829 M€, soit + 3 % par rapport au BP 2019.

La DGF, principale dotation de l’Etat, comme l’an passé, n’évoluera pas. Elle devrait s’établir à un peu plus de 150 M€.
La Taxe foncière sur les propriétés bâties, constitue la 1ère recette du département. 2020 est la dernière année où le Département dispose d’un pouvoir sur les taux. L’exécutif départemental ne proposera pas de modifier le taux actuel qui demeure toujours deux points en dessous du taux des départements de la strate.

Si les recettes fiscales du Département sont globalement en hausse, elles restent moindres que celles constatées en moyenne dans les  Départements de la même strate de population (559 € par habitant dans le Finistère contre 663 € pour la moyenne nationale en 2018).

La dette par habitant reste nettement inférieure en Finistère à celle des départements de même strate (371€ contre 455€ en 2018 dernière année de comparaison). Notre capacité de désendettement est de 4 ans et demi. La dynamique des DMTO associé à la maitrise des dépenses de fonctionnement permet ce désendettement.

Par ailleurs notre dette est sûre (aucun emprunt toxique) avec un taux moyen de 1,56 %.

Les dépenses prévisionnelles en 2020

Les dépenses réelles de fonctionnement sont évaluées à ce jour à 770 M€, en hausse d’un peu plus de 1% par rapport au BP 2019.

Les dépenses liées à l’action sociale absorbent une bonne part de cette hausse Dans ce budget, les dépenses sociales devraient représenter plus de 65 % des dépenses de fonctionnement. En particulier s’agissant du financement des allocations (APA, PCH, RSA) qui devraient s’élever à plus de 235 M€, soit 30 % de nos dépenses de fonctionnement. Pour mémoire, chaque année, ce montant n’est compensé qu’à 55% par l’Etat.

En investissement, la prévision pour 2020 est de l’ordre de 112 M€.

On peut citer en 2020 quelques opérations majeures :

  • La poursuite des travaux de reconstruction du Collège de St Renan, de rénovation et d’extension des collèges de Bannalec et Plouescat.     
  • La construction du 2ème collège de Landerneau  
  • Dans le domaine routier, la traversée de Ménez Kereyen à Plogastel St Germain, le giratoire d’accès à la plateforme de la SICA à St Pol de Léon, et une première tranche structurante sur la RD 770.

Le rapport du débat d'orientations budgétaires 2020

Sur le même sujet

Informations complémentaires

Contact(s)

Conseil départemental du Finistère
Maison du Département
32 boulevard Dupleix - CS29029
29196 Quimper cedex
02.98.76.20.20

  • Générer en PDF
  • Suggérer
Aller en haut