Internet Haut-débit

© Shutterstock

Répondre aux besoins numériques des finistériens

En 2009, pour répondre aux besoins numériques des entreprises et foyers finistériens situés en zones blanches, le Conseil départemental du Finistère a investi dans le réseau de télécommunication dénommé Penn Ar Bed Numérique (PABN), en partenariat avec Axione et Bouygues Télécom. En 10 ans, ce programme a permis l'installation dans le département de 106 kilomètres de fibre optique et d’un réseau Wimax (wifi longue portée), mais aussi d’armoires de montée en débit ADSL sur Brest métropole. Tous ces équipements ont bénéficié à 158 entreprises ainsi qu’à plusieurs milliers de foyers isolés qui ont ainsi eu accès à internet.

En 2018, l'Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) a décidé d'affecter la fréquence hertzienne attribuée à PABN au déploiement de la téléphonie mobile de 5ème génération (5G), rendant inopérants les équipements hertziens de PABN.

Ainsi, les équipements de montée en débit sur Brest métropole ont été cédés à Orange et le réseau hertzien PABN à Nomotech. Ces deux opérateurs sont propriétaires des équipements depuis le 1er janvier 2020 et proposent leurs services aux fournisseurs d’accès à internet. Concernant le réseau hertzien, Nomotech a organisé, en lien avec les deux fournisseurs d’accès à internet Alsatis et Ozone, une évolution du service avec une couverture radio à très haut courant 2020.

Concernant le réseau de fibres optiques, une partie du réseau reste dans le domaine public. Un tronçon entre Brest et Landerneau (desservant 37 entreprises) a été cédé à quatre intercommunalités : Brest Métropole, communautés de communes du Pays des Abers, de Lesneven la Côte des Légendes, du Pays de Landerneau-Daoulas, et pour certains secteurs au syndicat départemental de l'énergie et d'équipement du Finistère (SDEF). Seul un tronçon de fibres optiques dans le prolongement du réseau Herminéo de Quimper Bretagne Occidentale a été cédé à la société Axione, exploitant de ce réseau intercommunal. Les établissements desservis par PABN ont donc bénéficié d’une continuité de services.

En parallèle, le Département s’ investit au sein de Mégalis Bretagne, pour raccorder les foyers bretons à la fibre optique.

Le projet Bretagne Très Haut Débit (BTHD) se déploie sur le Finistère depuis 2016. Son objectif initial était de déployer la fibre pour 100% des Bretons à l’horizon 2030 : aujourd’hui, le déploiement devrait être achevé en 2026. La première phase de travaux se terminera avec 75 000 prises installées, pour un investissement de 8 millions d'euros du Département. La seconde phase a débuté, avec une participation de 15,6 millions d'euros du Département, et elle concerne 125 380 prises. La troisième phase, qui doit débuter en 2023, raccordera plus de 194 000 prises.

Vous pouvez visualiser ici l’état d’avancement du projet BTHD.

L’ambition est de déployer l’infrastructure du très haut débit pour les Finistériens. Raccorder l'ensemble des foyers finistériens à la fibre optique permet de répondre à un enjeu social important : l'égalité d'accès au numérique dans tout le territoire.

Vous pouvez visualiser ici les différentes offres techniques pour un accès à internet dans le Finistère.

Informations complémentaires

  • Générer en PDF
  • Suggérer