2019, année de l'environnement en Finistère

Le Finistère s'engage pour la planète.

Un patrimoine naturel à préserver

Pointe de Penharidy à Roscoff (Agrandir l'image). Pointe de Penharidy à Roscoff - © CD29 - B. Galeron

Le Finistère est une terre de nature par excellence et forge son identité par une protection active de ses territoires terrestres et maritimes. Cette qualité paysagère est liée aux caractéristiques naturelles du département (géographie, géologie, climat…) et est également le fruit de la mobilisation historique des Finistérien.ne.s (population, acteurs institutionnels et associatifs) pour protéger leur environnement. Le dernier baromètre de l’opinion 2018 illustre cet engouement puisque 96% des Finistérien.ne.s se déclarent satisfait.e.s de leur cadre de vie et 58% à en être très satisfait.e.s.

Il est vrai que le Finistère est précurseur dans les politiques de protection et de sensibilisation à l’environnement. En 1968, il est le premier département breton et du grand ouest à mettre en place des politiques d'acquisition d’espaces naturels. Depuis, il est propriétaire de 4 500 ha d’espaces naturels sensibles (9 000 ha avec les propriétés du Conservatoire du littoral).

En parallèle, les associations à vocation environnementale y trouvent une terre d’accueil ( Bretagne Vivante fête ses 60 ans, Eaux et Rivières de Bretagne ses 50 ans) et propice à la sensibilisation des publics, grâce notamment au soutien du Conseil départemental depuis 20 ans > www.finisteretourisme.com/balades-nature-en-finistere-vous-la-liberte

Il est aussi le seul département doté de deux parcs naturels ; côté terre, le Parc naturel régional d'Armorique, installé depuis 50 ans, et côté mer, le Parc naturel marin d’Iroise, premier parc du genre en France.

Ce patrimoine naturel est une porte aux loisirs et à la découverte, avec plus de 6 200 km d’itinéraires de randonnée pédestre balisés et 820 km de véloroutes-voies vertes, en maillage avec les circuits internationaux et intercommunaux :

Des actions sur le terrain

Randonnée en presqu'île de Crozon (Agrandir l'image). Randonnée en presqu'île de Crozon - © Emmanuel Berthier

Équilibre fragile, la préservation de notre patrimoine naturel passe aussi par des actions concrètes sur les mobilités, l’habitat, l’agriculture, l’alimentation, l’énergie, la ressource en eau… Auteur d’un agenda 21 dès 2003, le Conseil départemental s’engage dans des solutions innovantes dans ces domaines et accompagne les Finistérien.ne.s pour répondre aux défis du changement climatique.

Le réchauffement climatique s’explique notamment par les émissions de CO2. Les trois principaux secteurs rejetant du gaz à effet de serre sont les transports (29%), l’agriculture (20%), les bâtiments (19%).

Question transports, le Conseil départemental facilite la pratique de covoiturage et des déplacements doux et se mobilise pour renforcer l’accessibilité du Finistère par le train. OuestGo.fr est le site de covoiturage gratuit du Grand Ouest. Mutualisé avec plus d’une cinquantaine collectivités de l’Ouest, il offre des solutions de déplacements de bourg à bourg jusqu’aux principales métropoles de Bretagne et Pays de la Loire. Vous pouvez aussi devenir covoitureur.e solidaire et partager votre trajet avec des personnes éloignées de l’emploi ou en difficultés pour se déplacer.

Pour les bâtiments, des aides financières sont accordées pour améliorer les performances énergétiques des logements. Les travaux dans les collèges améliorent les conditions d’accueil des collégien.ne.s dans des bâtiments plus économes en énergie.

Enfin, le Conseil départemental soutient les agriculteurs et agricultrices engagé.e.s dans des démarches de qualité des productions agricoles ou volontaires pour installer dans leur exploitation des systèmes de méthanisation, permettant de valoriser les déjections animales en biogaz > www.finistere.fr/A-votre-service/Economie-International/Agriculture-agroalimentaire. La plateforme Agrilocal29 met en relation les acheteurs de la restauration collective avec les producteurs pour une alimentation locale et/ou biologique dans les collèges, EHPAD, crèches, hôpitaux…

Conférence 2019 de l’environnement : le Finistère s’engage pour l’environnement !

À l’occasion de l’Année de l’environnement et des 50 ans du Parc naturel régional d’Armorique, le Conseil départemental installe son grand rendez-vous annuel de l’environnement, le 28 septembre 2019, au domaine de Menez Meur à Hanvec.

Sur le thème « Le Finistère s'engage sur l'environnement !  », trois sujets seront abordés, avec l’éclairage de Laurent Bopp, directeur de recherche au CNRS en lien avec le GIEC, Gilles Bœuf, Président du Conseil scientifique de l’Agence Française pour la biodiversité et Rob Hopkins, initiateur du mouvement des Villes en transition : le changement climatique, l’érosion de la biodiversité, ainsi que l’homme dans son environnement.
L’objectif sera d’inviter chacun.e (collectivités, acteurs associatifs, public…) à s’engager dans les transitions environnementales pour le Finistère et à faire remonter leurs engagements concrets durant cette journée de mobilisation pour le climat et l’environnement.

> Plus d'infos dans l'agenda des évènements du Conseil départemental du Finistère.

L'actualité de l'année de l'environnement

Informations complémentaires

Contact(s)

Conseil départemental du Finistère
Maison du Département
32 Bd Dupleix - CS29029
29196 Quimper cedex
02.98.76.20.20

Vous voulez marquer votre engagement dans cette année de l’environnement ?
Une signature, adaptée à tous vos moyens d’expression (site internet, réseaux sociaux, publications) est mise à votre disposition librement ici.

  • Générer en PDF
  • Suggérer
Aller en haut