Protégeons-nous, protégeons les autres ! Message de Nathalie Sarrabezolles

© CD29 - M. Le Gall

Message de la Présidente du Conseil départemental du Finistère sur le déconfinement.

Reprise d'activités des services du Département du Finistère : le message de Nathalie Sarrabezolles

 

 

Plusieurs messages me semblent importants à délivrer.

Un message sanitaire tout d’abord. La levée du confinement, ce n’est pas la fin de la crise sanitaire… Le virus est toujours là et, même si les scientifiques, si les médecins, travaillent d’arrache-pied, nous n’avons toujours pas le moyen de le mettre hors d’état de nuire.
Il nous faut donc, pour nous, pour toutes et tous, continuer à être vigilants, continuer à respecter les consignes de sécurité sanitaire, en responsabilité.

Un message de remerciement, ensuite. Nombreux sont celles et ceux qui, pendant cette période de confinement, ont pris soin de nous, ont fait en sorte que nous puissions continuer à nous nourrir, à éduquer nos enfants, à prendre soin de nos proches.
Merci infiniment à ces femmes et à ces hommes : soignants, enseignants, commerçants, personnels de l’aide à la personne, assistantes maternelles, l’ensemble des bénévoles qui ont donné de leur temps pour des actions de solidarité auprès des personnes âgées, handicapées, des jeunes accueillis au titre de la protection de l’enfance…

Dans cet épisode de confinement que nous avons vécu et que nous vivons toujours, dans certains établissements et pour certaines et certains d’entre nous, pour lutter contre la propagation du COVID19, le Conseil départemental du Finistère n’a cessé de travailler, pour accompagner nos publics, souvent les plus fragiles d’entre nous, et d’agir auprès des collectivités finistériennes et des associations pour que nous puissions affronter collectivement et le plus efficacement cette crise.

Notre engagement de solidarité durant le confinement.

Nous avons eu ce souci permanent, par l’action des agents du service public départemental, que je souhaite remercier et féliciter, des travailleuses sociales et des travailleurs de l’ombre, qui ont participé activement à cette forte solidarité finistérienne.
Nous avons eu le souci constant d’accompagner les Centres Communaux d’Action Sociale (les CCAS) des communes du département, de prendre contact avec les associations caritatives qui ont maintenu les distributions alimentaires, de maintenir le lien qu’entretiennent nos agents départementaux avec des milliers de Finistériens.

Mais nous sommes également allés au-delà pour prolonger et amplifier cet élan de solidarité :

  • En distribuant massivement aux structures d’aides à domicile finistériennes des moyens de protection.
  • En donnant à ce secteur, fragile économiquement et socialement, des moyens financiers supplémentaires pour passer cette douloureuse période. Nous avons su débloquer près de 12 millions d’€ pour les services d’aides à domicile en difficulté que ce soit à Morlaix, Douarnenez, Plougastel-Daoulas ou encore Quimper. Mais également pour les chantiers et acteurs de l’insertion en difficulté.
  • En proposant, par l’intermédiaire du laboratoire public d’analyse LABOCEA, de contribuer au dépistage du virus et à la fabrication de gels.
  • Pour les assistants familiaux nous avons voté une aide financière supplémentaire de plusieurs centaines de milliers d’€ et je tenais à les remercier également car ils ont tenu bons, avec professionnalisme et souvent ingéniosité pour s’occuper des milliers d’enfants placés à l’Aide Sociale à l’Enfance dans le Finistère. Tout comme les assistants maternels et bon nombre de professions d’aide à la personne que je ne peux citer mais qu’il convient de remercier chaleureusement.
  • Tout comme également les Finistériens et les Finistériennes, jeunes et moins jeunes, qui ont donné de leur temps disponible, à titre bénévole, pour des actions de solidarité auprès des publics les plus vulnérables et aussi auprès des jeunes de la protection de l’enfance.

Avec la Région Bretagne nous avons commandé des millions de masques et de protection pour les professionnels de santé et du monde médico-social. Nous avons également mis en place un fonds dit de « résistance » doté de plus de 25 millions d’€ pour accompagner les entreprises, le secteur de l’ESS, les associations, le milieu culturel…

Dans le Finistère nous avons également garanti aux acteurs culturels que les fonds départementaux ne baisseraient pas et je sais que nous trouverons ensemble toutes les solutions pour aider ce secteur fortement impacté par l’annulation d’événements et la perte de recettes.

Nous avons des ressources en Finistère

D’extraordinaires ressources que nous avons vues, lues dans la presse ou sur les réseaux sociaux. Ne lâchons pas un centimètre à cette maladie, à ce virus. Les avis contraires, les fameuses injonctions contradictoires sont difficiles à vivre pour toutes et tous. Les experts autoproclamés ou les approximations dans les informations délivrées nous font tourner la tête et peut-être perdre parfois nos repères.

Mais ne nous trompons pas collectivement de lutte. La première d’entre elle reste de lutter contre le virus. Evitons donc dans la mesure du possible d’être des acteurs même involontaires de cette propagation.

La reprise complète et progressive de nos missions durant le déconfinement

La phase de déconfinement a débuté et je souhaitais donc vous informer des bonnes modalités de reprise de l’ensemble de nos missions et de nos lieux d’accueils.

Nous serons présents, en responsabilité, pour que toutes les conditions sanitaires soient réunies pour la reprise progressive des activités. Si un doute existait, nous choisirions d’abord de privilégier la santé des personnes, enfants et adultes.

Enfants car nous allons être amenés, le Président l’a annoncé, à rouvrir les collèges à compter du 18 Mai 2020 pour les classes de 6e et 5e.

Dans les échanges que j’ai pu avoir avec le recteur d’académie, les choses sont claires : la santé prime. Nos services travaillent activement avec l’inspection académique sur cette reprise. Nos collèges pourront rouvrir donc si les deux parties prenantes à savoir l’Education nationale et le Conseil départemental le décident. Si toutes les conditions sanitaires et d’accueil des enfants sont réunis et si le  protocole sanitaire est validé dans chaque établissement. Avec le souci d’accueillir les enfants dits prioritaires, de personnels de soignants et de forces d’intervention notamment, mais également les enfants en situation de handicap.

Le Département assume pleinement ses responsabilités dans ce domaine. Depuis le 29 avril, nos équipes d’agents des collèges travaillent d’arrache-pied pour garantir le meilleur accueil au plan sanitaire, dans l’ensemble des collèges publics.

La restauration scolaire sera assurée, et nous l’avons d’ailleurs continué pendant le confinement car nous fournissons de nombreuses écoles primaires et maternelles dans le Finistère.

Il n’y aura pas d’utilisation de salle spécialisée type laboratoires ou salle de musique, ni de manipulation de matériel partagé entre les élèves. Les masques pour les enfants seront fournis par l’Etat ou votre commune et le Conseil départemental prévoira des masques pour son personnel mais également des réserves dans chaque collège pour les enfants qui n’en n’auraient pas.

Les équipes techniques départementales assureront l’entretien-désinfection de chaque salle de manière renforcée chaque jour, tandis que les sanitaires et les points de contact (poignées de porte et de fenêtre, interrupteurs, boutons d’ascenseur, rampes…) seront désinfectés plusieurs fois par jour.

En respect au protocole sanitaire national, les cours se feront donc par groupes de 15 élèves maximum, en alternance, sur la base du volontariat et avec certains critères de priorité. Les élèves resteront dans la même classe toute la journée et elle sera la même jusqu’aux vacances scolaires. Les normes et exigences fixées avant cette crise de 60m² par classe pour les collèges du Département nous le permettent.

Au sujet du transport scolaire, la Région Bretagne, qui en est responsable, vous fournira toutes les informations dans les jours à venir.

La décision de reprise pour les classes de 4e et 3e sera prise fin mai. L’organisation de l’enseignement et de l’organisation des cours restent du ressort de l’Education nationale et je ne doute pas que vous allez recevoir des informations plus précises à ce sujet de la part des enseignantes, enseignants et responsables d’établissements dans les jours à venir. Je tiens à remercier les enseignants comme les parents de leur engagement, qui a permis de lutter contre le décrochage scolaire (2,5% dans le département).

A son niveau le Conseil départemental assure et assurera cette vitale sécurité sanitaire des locaux pour une reprise des cours dans les meilleures conditions pour tous, élèves et agents des collèges.

Le Conseil départemental intervient très largement, vous le savez, dans le champ de l’action sociale de proximité. L’activité n’a pas cessé, mais elle a été contrainte pendant le confinement. Nous avons en permanence veillé à ce qu’il n’y ait pas de rupture dans l’accès aux droits et aujourd’hui nous adaptons nos répons au contexte.

Nous privilégierons les contacts téléphoniques et la prise de rendez-vous dans nos centres départementaux d’action sociale. Vous pouvez retrouver toutes les informations et numéros nécessaires sur le site web du Département ou sur notre plateforme dédié https://infosociale.finistere.fr/

Nos locaux ont été traités de manière spécifique, en termes de nettoyage, mais également pour les configurer à l’accueil dans les meilleures conditions de sécurité. Ainsi du liquide hydroalcoolique sera disponible sur toutes les banques d’accueil et un marquage au sol adapté à la gestion de la distanciation physique sera mis en place.

Les différents travaux sur les routes et chantiers du Conseil départemental vont également reprendre dans les jours à venir. Pour un certain nombre ils ont déjà repris, avec des équipes réduites d’agents, qui ont continué d’assurer les opérations d’entretien et de sécurité de nos routes départementales. Les entreprises finistèriennes œuvrent avec nous, en bonne intelligence, pour créer les meilleures conditions de reprises de ces chantiers.

Comme vous le voyez le Conseil départemental est actif, à l’écoute des préoccupations de nombreux professionnels et en ayant en permanence en tête la sécurité sanitaire de tous.

Nous savons que la crise sanitaire a accentué les difficultés sociales rencontrées par un certain nombre de Finistériennes et Finistériens, accompagné.e.s par le Département (précarité, pertes d’emploi, violences familiales, isolement des personnes âgées et des personnes en situation de handicap…). Des adaptations de notre collectivité sont en cours dans la période afin de répondre au mieux, au plus près, à ces situations d'urgence.

Et c’est l’objet de mon dernier message. Plus que jamais, la solidarité est nécessaire. La crise sanitaire s'est doublée d’une crise sociale qui a accentué les difficultés vécues par nombre d’habitantes et d’habitants de notre département, et qui en a amené pour d’autres. C’est ensemble, en veillant à toutes et tous, que nous sortirons au mieux de cette crise. Soyons attentifs aux plus vulnérables et ne les limitons pas à leur vulnérabilité, comme nous ne nous limitons pas à la nôtre. Chacune, chacun, nous est précieux. Ils et elles nous apportent autant que nous leur apportons, bien plus que nous l’imaginons parfois.

Gardons bien en tête que c’est collectivement que nous devons nous engager vers l’avenir. Protégeons-nous, protégeons les autres, tenons bon. Notre département est au vert et le restera si nous prenons à chaque instant, les précautions d’usages, les gestes barrières et mesures nécessaires, vitales qui sont de mises. Le combat contre le virus n’est pas fini. Nous devons sortir progressivement et je dirais collectivement, en conscience, de ce confinement. Je compte sur chacun et chacune d’entre nous à ce sujet. Car nous voulons que les jours qui viennent, que cet été, le Finistère ne soit pas, une nouvelle fois, sous cloche.

Soyez prudents, prenons collectivement soin de nous.

Informations complémentaires

Contact(s)

Conseil départemental du Finistère
Maison du Département
32 bd Dupleix - CS29029
29196 Quimper Cedex
02 98 76 20 20

  • Générer en PDF
  • Suggérer