Crise sanitaire - Journal de bord des agents du Conseil départemental # Episode 3

Laurent Lambert, agent d'exploitation à la direction des systèmes d’information .

En cette période de crise compliquée pour nous tous, nous vous proposons un journal de bord des agentes et des agents du Conseil départemental et de leurs missions.

Dans le cadre du PCA (plan de continuité d’activité) niveau rouge, en présence physique ou en télétravail, des agents restent mobilisés sur les missions essentielles (accompagnement social, informatique sociale, protection de l’enfance, état des routes, entretien des locaux des collèges pour l’accueil des enfants des personnes soignants notamment, assistants familiaux, SDIS….).

D’autres encore poursuivent leurs activités, par le biais du télétravail, en famille, avec les enfants, ce qui occasionne aussi des questions et des contraintes.

Vous trouverez sur notre site leurs témoignages au fil du temps de confinement, ils illustrent la présence indispensable du service public et sa mobilisation pour protéger les publics en difficulté.

Episode 3 : Laurent Lambert, agent d'exploitation à la direction des systèmes d’information

Laurent Lambert travaille depuis septembre 2016 à la Direction des systèmes d’information (DSI) au Conseil départemental du Finistère.

Quelle est votre fonction au sein de la DSI ?

Je suis agent d’exploitation. L’assistance aux utilisateurs représente un volet important de ma fonction, une activité de support technique informatique. Depuis quelques temps, avant ce confinement, nous pratiquions aussi beaucoup d’interventions sur sites, afin de varier et d’enrichir notre activité. Des dépannages en tous genres : ça peut être le remplacement d’un ordinateur, l’installation d’une imprimante, des installations d’écrans supplémentaires, la réparation d’un pack office…  J’ai également en charge le parc des copieurs du Département.

Quel a été l’impact du confinement sur votre activité ?

Une période très intense. Il a fallu se réadapter, se réorganiser. Les déplacements sur sites, nous n’en faisions plus, évidemment. Nous avons installé à la hâte, dans une salle de réunion, un atelier dédié à la masteurisation d’ordinateurs. Nous y préparons à la chaîne, des PC destinés aux agents du Département qui sont entrés en confinement à la mi-mars et qui ne disposaient pas d’ordinateur portable chez eux.  La première journée, les gens se sont retrouvés démunis et presque en panique pour certains. Nous recevions alors 240 appels le premier jour. Aujourd’hui, ça se stabilise à 70 / 80 appels par jour, une moyenne haute tout de même. Normalement nous sommes trois pour l’assistance téléphonique, désormais nous sommes quatre voire cinq agents pour assurer cette mission. .

Quels outils ont été mis en place pour réduire les effets du confinement ?

La mise en place de logiciels, comme Teams, permettant aux agents de se parler et de se voir à distance est une vraie satisfaction : grâce à ces outils, de nombreuses missions se poursuivent malgré le contexte. La création de comptes VPN permettant aux agents de travailler à domicile comme s’ils étaient à leur bureau est un vrai plus.

Les satisfactions ?

J’ai l’impression d’apporter une pierre à l’édifice qui maintient en place le service public.

Sur le même sujet

Informations complémentaires

Contact(s)

Conseil départemental du Finistère
32 boulevard Dupleix - CS 29029
29196 Quimper Cedex
02 98 76 20 20

  • Générer en PDF
  • Suggérer