Fermeture des déchetteries : des dépôts sauvages de déchets en Finistère

Dépôt de déchets sur une aire de repos à Pleyben. © Dircom

Soyons responsables !

Du fait de la fermeture des déchetteries liée à la période de confinement, les agents départementaux des routes constatent une recrudescence d’actes d’incivilités avec des dépôts sauvages (déchets verts, de chantier…) sur les bords de routes et autres aires de repos.

À titre d’exemples, ils ont découvert le dépôt d’une charpente entière sur l’aire de Pont Keryau à Pleyben ou des délestages de branches à Briec.

Que dit la loi ?

Chaque producteur de déchets (collectivité locale, industriel, agriculteur, particulier…) est responsable de ses déchets et des conditions dans lesquelles ils sont collectés, transportés, éliminés ou recyclés (art. L.541-2 du code de l’environnement).

Tout dépôt de déchets est interdit sur l'espace public et sur le terrain d'autrui et des poursuites sont également prévues aux articles R. 632-1, R. 644-2 et R. 635-8 du code pénal.

Que faire de ses déchets ?

En période de confinement, les déchets de chantier et déchets verts volumineux (taille des haies, branchages…) doivent être stockés dans l’attente de la réouverture des déchetteries.

Pour les déchets verts, de nouveaux gestes éco-responsables peuvent aussi être adoptés pour les tontes et les feuilles issues de la taille des haies. Par exemple, ces débris végétaux peuvent être soit mis au compost soit être étalés sur la terre, au pied des haies, massifs fleuris ou des plantes du potager ; ils enrichissent et fertilisent votre terre.

Informations complémentaires

  • Générer en PDF
  • Suggérer