Observatoire de l’opinion du Finistère 2020

© Shutterstock

Mieux connaître l’opinion et les attentes des Finistériens

Tous les 2 ans, le Conseil départemental commande à un institut de sondage la réalisation d’une enquête pour mieux connaître l’opinion et les attentes des Finistériennes et Finistériens. Cette année, les résultats trouvent un écho particulier face à la crise sanitaire et au contexte économique fragilisé. Voici les principaux enseignements de cette étude.

Des Finistériens plus optimistes sur leur situation et sur celle de leur environnement

En effet, 78 % (+7 %) estiment que leur situation personnelle s’est améliorée ou est restée stable depuis ces 2 dernières années, et 82 % (+11 %) estiment qu’il en est de même pour la situation du Finistère. Près de 70 % sont optimistes pour l’avenir sur ce plan-là.

À contrario, les avis sont nettement plus négatifs concernant l’évolution de la situation de la France (71 % pensent qu’elle s’est détériorée depuis 2 ans) et de l’Europe (65 %).

Un cadre de vie toujours aussi satisfaisant mais une politique à l’égard des publics fragiles qui peut être améliorée

La grande majorité des personnes interrogées se déclarent satisfaites ou tout à fait satisfaites en ce qui concerne tout ce qui touche au cadre de vie, à l’environnement, aux services et aux
loisirs (voir le « top 10 » ci-dessous).

En comparaison à l’enquête réalisée en 2018, on note une hausse de la satisfaction concernant l’accès à la santé dans un contexte de Covid-19 (70 % de satisfaits et tout à fait satisfaits contre 64 % il y a 2 ans) et sur l’accompagnement et les aides aux personnes âgées (55 % contre 49 %) même s’il reste des marges de progression.

Au contraire, il y a une baisse de la satisfaction concernant notamment la protection de l’enfance (58 % contre 67 %), la défense et la promotion de la langue bretonne (58 % contre 65 %) et l’offre d’enseignement supérieur (62 % contre 69 %).

Top 10 - Ce qui satisfait le plus les Finistériens :

  • le cadre de vie (95 %) ;
  • l’accessibilité du Finistère par la route (92 %) ;
  • la présence des services de secours et d’incendie (90 %) ;
  • l’accès aux bibliothèques-médiathèques (87 %) ;
  • le développement du tourisme (86 %) ;
  • l’accès au sport (86 %) ;
  • la préservation du patrimoine architectural et culturel (84 %) ;
  • les déplacements au quotidien (82 %) ;
  • la préservation des paysages et du littoral (81 %) ;
  • la qualité du réseau routier (81 %).

Une crise sanitaire qui a impacté beaucoup de Finistériens mais qui également permis d’adopter des comportements vertueux

La crise sanitaire a impacté d’une façon ou d’une autre la très grande majorité des Finistérien·ne·s mais seulement 11 % des répondants sur leur santé.

Surtout, la crise sanitaire a pu favoriser un souhait accru de changer ses pratiques, tant en matière de consommation (82 % consomment beaucoup de produits locaux parmi lesquels 49 % en ont encore plus consommé pendant le confinement) que de déplacement (pour leurs trajets quotidiens à l’avenir, 69 % pensent utiliser davantage la marche à pieds, le vélo, les transports en commun et le covoiturage).

L’environnement : nouvelle priorité des Finistériens post-confinement

Le domaine jugé le plus prioritaire pour les Finistériens est l’environnement (49 %), juste devant l’emploi et le développement économique (48 %) puis l’accompagnement des plus fragiles (39 %).

En ce sens, les personnes interrogées souhaitent que leurs collectivités territoriales agissent en prenant davantage en compte la transition écologique. Les pistes privilégiées sont la réduction des déchets, l’isolation thermique et la protection de l’eau.

Les Finistériens et le Conseil départemental : une notoriété perfectible mais des contacts qui satisfont

Seulement 26 % connaissent bien ou très bien le Conseil départemental. Mais 77 % des personnes qui ont été en contact avec l’institution ont été satisfaites.

Les résultats complets

Note

Le questionnaire a été réalisé par téléphone en octobre sur un échantillon représentatif de 1 009 personnes âgées de 18 ans et plus habitant dans le Finistère. L’étude a été effectuée par l’institut CSA qui a présenté les résultats aux élus du Conseil départemental lors de la Commission permanente du 7 décembre.

Présentation des résultats en Facebook Live

Informations complémentaires

Contact(s)

Conseil départemental du Finistère
32 Bd Dupleix - CS29029
29196 Quimper Cedex
02 98 76 20 20

  • Générer en PDF
  • Suggérer