Le Département soutient les EHPAD

© CD29 – M. Le Gall

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) finistériens sont confrontés à une crise sans précédent, se traduisant par des difficultés financières importantes. Le Département se mobilise pour les soutenir.

En 2023, 11 035 personnes vivaient dans nos 121 EHPAD finistériens. À la fin de l’année, le bilan financier de ces structures était alarmant : le cumul de leurs déficits a atteint 26 M€. De plus, 60 % d’entre eux présentaient une trésorerie inférieure à 30 jours. En cause, les nombreuses difficultés rencontrées par les EHPAD : l’impact de l’inflation, en particulier les coûts accrus de l’énergie, les difficultés de recrutement, l’augmentation des charges et des salaires, etc. Le Département et l’État, qui financent ensemble les EHPAD, se mobilisent.

Le Département réagit

Face à l’urgence de la situation, et dans la continuité du plan Bien Vieillir lancé en janvier 2023, le Département a mis en œuvre un plan de soutien qui vise à rééquilibrer économiquement les EHPAD finistériens dès 2024 et permettre à nos seniors une meilleure prise en charge.

Vers un équilibre durable

Les 6 mesures portées par le Département permettront d’apporter plus de 20 M€ aux EHPAD en 2024, auxquels s’ajoutent les aides d’urgence de l’État à hauteur de 12 M€. L’effort est à la hauteur des besoins. Toutefois, cette aide d’urgence devra s’accompagner de mesures structurelles à moyen et long terme, en d’étude avec l’État, afin d’assurer un équilibre durable.

Quel plan d’action ?

  1. Augmentation des tarifs d’hébergement jusqu’à 5 % en 2024. Les EHPAD qui le souhaitent pourront augmenter leurs tarifs journaliers d’hébergement. Le Finistère restera l’un des départements proposant les tarifs les moins élevés au niveau national. Les Finistériens les plus modestes continueront de bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement, versée par le Département.
  2. Mise en œuvre d’un « tarif différencié » en 2024. Les EHPAD qui le souhaitent pourront également mettre en place un tarif plus élevé, uniquement pour les nouveaux résidents entrants, dans des conditions encadrées par le Département qui garantiront un niveau de qualité de service identique pour tous, mais qui permettront à ceux dont les ressources sont plus élevées de contribuer un peu plus.
  3. Augmentation de l’activité. Il s’agit de donner plus de souplesse aux EHPAD dans l’utilisation de leurs places pour répondre aux besoins des personnes âgées et de leurs aidants : accueils de jour, de nuit, séquentiels… L’évolution de leur activité augmentera leurs ressources.
  4. Poursuite des mesures de soutien à l’investissement et à l’équipement. Depuis 2021, la mobilisation du Département aux côtés des EHPAD s’élève à 7 M€ pour leurs projets de réhabilitation. Cet effort sera poursuivi pour soutenir leur démarche de modernisation.
  5. Poursuite des discussions au niveau national. Le Département œuvre auprès de l’État pour mettre en place des aides et des solutions structurelles. En urgence, le Président du Département, en lien avec les Parlementaires, a obtenu 8M€ de crédits nouveaux pour soutenir les trésoreries.
  6. Une évolution pour la dépendance. En 2024, il sera possible, pour les Départements qui le souhaitent, de transférer une partie du financement des EHPAD, la section dépendance, à l’Assurance maladie. Le Finistère prendra sa décision au printemps.
Revenir en haut de page