Plans d’action pour les assistants familiaux et la protection de l’enfance : point d’étape

En octobre 2022, le Département du Finistère a lancé le Plan de Plougastel, se traduisant par 10 engagements pour la prévention et la protection de l’enfance. Un an plus tôt, il avait également lancé un plan d’action en faveur des assistants familiaux.

Jeudi 27 juin, Maël DE CALAN, Président du Département du Finistère, et Véronique BOURBIGOT, Vice-présidente chargée de l’enfance, ont présenté un nouveau bilan de ces deux plans d’action.

10 engagements pour l’enfance, quelles avancées ?

Dans le cadre de l’aide sociale à l’enfance (ASE), 2 500 enfants et adolescents sont placés sous la responsabilité du Département du Finistère. La collectivité a ainsi pour mission de les accueillir, de les accompagner et de les protéger.

En 2021, le nombre de places était très insuffisant, et les places n’étaient pas adaptées au profil des enfants. Ces plans d’action départementaux visent à répondre à ces constats par l’augmentation du nombre de places (assistants familiaux, placement éducatif à domicile, lieux de vie) et par l’ouverture de places adaptées aux besoins spécifiques de chacun (villages fratrie, unité spécialisée avec le CHU de Brest, etc.).

Le budget consacré à l’enfance qui s’élevait à 101 M€ en 2020 s’élève à 139 M€ en 2024, soit une augmentation de plus de 37 % tandis que les placements ont augmenté de 17 % sur la période.

Le bilan par engagement

  1. Effectuer chaque année 2 500 visites de prévention à domicile autour de la naissance : 3 005 visites ont été réalisées par des sages-femmes en 2023 contre 1 613 en 2022 ;
  2. Visiter plus de 1 000 familles par an en accompagnement éducatif à domicile (AED) : 719 familles ont été accompagnées en 2023 (719 en AED, 56 en AED renforcé), la montée en puissance de ce dispositif se poursuit en 2024 ;
  3. Créer au moins 100 places supplémentaires pour le placement à domicile : 48 places supplémentaires ont été créées sur le territoire de la Direction territoriale d’action sociale (DTAS) du Pays de Brest, les autres seront créées en 2024 ;
  4. Soutenir et accompagner 100 nouveaux tiers dignes de confiance : en 2023, 199 enfants ont été accompagnés par 160 tiers dignes de confiance, soit 24 de plus qu’en 2022 ;
  5. Recruter 200 assistants familiaux : en 2023, 77 assistants familiaux ont été recrutés par le Département. Ils sont aujourd’hui 704 contre 644 en 2021 et les recrutements se poursuivent en 2024 ;
  6. Créer 90 places d’accueil pour les fratries : 3 villages de fratries ouvriront au second semestre 2025 à Plouzévédé, Pleyben et Treffiagat ;
  7. Ouvrir au moins 40 nouvelles places en lieux de vie : 38 nouvelles places en lieux de vie ont été créées depuis octobre 2022 ;
  8. Créer une structure expérimentale de 6 places avec la pédopsychiatrie de Brest : ouverture de la maison MADEO à Milizac en juin 2023 où 3 enfants sont accueillis depuis l’ouverture. À terme ce projet disposera de 6 places ;
  9. Accompagner le retour à domicile d’au moins 100 enfants placés : depuis septembre 2022, 66 mineurs ont été accompagnés ;
  10. Doubler le taux d’insertion professionnelle des mineurs non accompagnés et des jeunes majeurs : 163 jeunes éligibles bénéficient d’un contrat d’apprentissage en 2023, contre 138 en 2022, soit une hausse de 18 %.

Les 10 engagements énoncés sont tous en mis en oeuvre simultanément et les avancées sont déjà significatives. Le Département cherche à améliorer à la fois la prévention, la prise en charge pour qu’elle soit adaptée aux besoins de chaque enfant et leur accompagnement tout au long de leur parcours.

Assistants familiaux : une nouvelle dynamique

Les assistants familiaux font partie des acteurs essentiels de la protection de l’enfance. Cependant, leur nombre était bien insuffisant pour répondre aux besoins. En 2021, le Département du Finistère a lancé un plan d’action de soutien aux assistants familiaux. Trois orientations majeures ont été définies : améliorer les conditions de travail des assistants familiaux, mieux accompagner leur vie professionnelle et susciter de nouvelles candidatures.

Parmi les actions mises en place, le Département a notamment revalorisé leurs salaires, investi dans de nouveaux équipements et élargi le recrutement à de nouveaux profils. En 2023, 77 assistants familiaux ont ainsi rejoint les équipes du Département, pour un total de 704 familles d’accueil en mars 2024, contre 644 en 2021. Ces recrutements vont se poursuivre dans les mois à venir.

En 2024, le Département poursuivra ses efforts pour mieux accompagner la vie professionnelle des assistants familiaux et susciter de nouvelles candidatures. Les trois axes de travail retenus sont : rendre le métier plus visible, facilité l’accès à l’emploi, de l’agrément au recrutement, et enfin diversifier les modalités d’exercice du métier. Les assistants familiaux sont associés à ces axes de travail qui découlent de propositions qu’ils ont formulées.

Revenir en haut de page