Plan Bien vieillir en Finistère

© CD29 – M. Le Gall

Le 20 janvier 2023, le Département du Finistère du Finistère a lancé en partenariat avec des professionnels et acteurs qui s’engagent pour accompagner les seniors dans le Finistère (établissements et services, associations d’usagers, bailleurs sociaux, services communaux, services de l’État…), un plan d’action « Bien vieillir en Finistère » qui vise à anticiper le vieillissement de la population dans le département.

Pourquoi un plan Bien vieillir ?

La population finistérienne connaîtra dans les prochaines années une forte mutation : la population âgée de plus de 75 ans doublera d’ici 2050, passant de 100 000 à 190 000 personnes. Ce virage démographique s’accélèrera en 2030 avec l’avancée en âge des baby-boomers nés après la guerre. À cette évolution structurelle s’ajoutera l’attractivité du Finistère. Chaque année, des milliers de nouveaux arrivants viennent s’installer dans le département. Plus de la moitié a aujourd’hui entre 60 et 70 ans.

Cette nouvelle donne démographique induira une hausse du nombre de personnes âgées dépendantes qui devrait passer de 40 000 en 2020 à près de 60 000 en 2050. Cela conduira à l’émergence de besoins inédits pour les Finistériens. Ces besoins doivent dès aujourd’hui être anticipés en ouvrant de nouvelles places en habitat autonomie, en développant de nouveaux services et en recrutant de nouveaux professionnels.

Un plan d’action pour anticiper le vieillissement de la population

Afin d’anticiper la mutation à venir, le Département a élaboré un plan d’action Bien vieillir. Celui-ci se décompose en 4 piliers :

  • permettre le maintien à domicile de nos aînés ;
  • développer fortement l’offre d’habitat intermédiaire au cœur des villes ;
  • soutenir la qualité d’accompagnement en EHPAD ;
  • améliorer l’information et l’évaluation.

Quelques chiffres pour le Finistère

Maintien à domicile : 66 services d’aide et d’accompagnement à domicile, 199 places d’accueil de jour et 338 places en hébergement temporaire.

Habitat intermédiaire : 447 places en résidence autonomie.

Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes : 120 établissements, 10 400 places.

Revenir en haut de page