Eau potable et assainissement

Les politiques du Département autour de l’eau se structurent en différents volets principalement financés dans le cadre du Pacte Finistère 2030 :

  • la protection des milieux aquatiques et de la ressource ;
  • la sécurisation de l’alimentation et la lutte contre le gaspillage ;
  • l’assainissement ;
  • les risques liés à l’eau.

Suite à la sécheresse 2022, il a été décidé d’amplifier et d’accélérer l’action sur cette thématique. C’est l’objet du Plan Finistère eau potable 2030. Il sera construit dans le cadre d’un partenariat entre les autorités organisatrices de l’eau potable et copiloté par le Préfet et le Président du Conseil départemental. Plusieurs actions seront particulièrement soutenues en 2023 :

  • la mise en œuvre des travaux de sécurisation déjà identifiés dans le précédent schéma
    d’alimentation en eau potable (SDAEP) ;
  • la recherche de nouvelles ressources (reconversions de carrières, valorisation du potentiel des
    eaux souterraines) ;
  • le lancement de l’actualisation du plan d’action qui nécessitera de partager entre acteurs de l’eau
    le niveau de sécurisation envisagé pour notamment faire face aux sécheresses à venir ;
  • la poursuite des actions sur la protection de la ressource en eau potable, le suivi des niveaux
    des cours d’eau et des nappes, etc.

L’assainissement des eaux usées est également essentiel, tant pour la qualité de l’environnement que pour le développement durable des territoires. Plusieurs actions sont menées par le Département du Finistère :

  • l’accompagnement des collectivités dans la mise en œuvre d’un assainissement adapté,
    conciliant protection des milieux et aménagement durable des territoires ;
  • l’approfondissement de la connaissance géographique et technique des réseaux et du parc
    d’assainissement non collectif ; le soutien aux collectivités dans la mise en œuvre des actions
    sur les systèmes d’assainissement considérés comme prioritaires ;
  • l’engagement d’une réflexion sur les opportunités de réutiliser l’eau traitée des stations
    d’épuration dans un contexte de raréfaction de la ressource et de l’augmentation des besoins.
Revenir en haut de page